BIG APPLE : le food-truck de burgers vient d’installer un resto dans le 7e arrondissement de Paris

Food

Publié le 04 mai 2015 par Noélie VIALLET

0

Ouvert au mois d’avril au beau milieu du 7e arrondissement, Big Apple est un fast-food de quartier consacré aux burgers sans chichis. Paris New York TV est allé rendre visite à son fondateur, Michael. Il a souhaité se lancer dans une adresse de burgers façon take-away new-yorkais qu’on ne voit jamais dans les guides touristiques et gastronomiques, ceux où traîne la clientèle locale et populaire de Gotham City. Rencontre.

Big Apple continue de faire les émules, et les food-trucks de se sédentariser. Michael a 35 ans, et a voulu se lancer dans le burger original c’est-à-dire non pas le burger excentrique, qui sort de l’ordinaire, mais un burger sans fanfare ni packaging hipsterisé, le burger « de l’origine », celui du fin fonds des USA ou des rues new-yorkaises de quartier. Après s’être lancé en juin 2013  – sur les conseils de sa mère – dans un food-truck – le Big Apple Food-Truck longtemps stationné à la sortie des gares-, il vient d’ouvrir son fast-food fixe à deux pas des brasseries chics.

À peine ouvert que des Américains débarquent chez lui pour boire de la Bud (la bière américaine), bosser sur leur ordi et avaler un burger (« pour eux, le burger est l’équivalent d’un jambon-beurre« , explique Michael). Taxis yellow, boîtes à cigares rapportés des USA, il a décoré sa salle avec un bric-à-brac new-yorkais tel un grand enfant pour qui la Grosse Pomme est un terrain de jeu. Il lui arrive de sortir sa play-station et de proposer à un client une partie. En cas de « gagne » celui-ci repart avec le repas offert. Il diffuse à l’écran les grands blockbusters du cinéma US (Spiderman le jour où nous étions là, et plus tard Iron Man, Avengers, Batman, Transformers) mais aussi les matches du PSG ainsi que du football et du baseball américain. Il sert un rosé haut-de-gamme (Michael n’en est pas à une contradiction près, et il aime ça). Les hôtels de standing du quartier viennent d’ailleurs lui commander des menus pour leurs clients. Pourtant, comme il le dit lui-même il fait du burger américain, i. e. du burger « plus bourrin » que la francisation proposée un peu partout dans la capitale et érigée en modèle de parisianitude.

Pour lui, un burger, est constitué d’une base de salade-steak-oignon-bacon, la même pour tous les modèles. « C’est la sauce qui change ! », précise-t-il. Même s’il n’en donne pas l’air, il les cuisine toutes lui-même, ses sauces (celui qui lui a donné les recettes a d’ailleurs passé 8 ans chez Gordon Ramsey, à Londres). Persil, ail, citron, tomate… il les prépare et les ajoute à la viande fraîche qu’il reçoit chaque matin d’une boucherie nivernaise de la rue du Faubourg Saint-Honoré.

New York, il y a vécu 8 mois en 2008 pour aider un importateur de vin Français. C’est sa femme qui lui a appris à cuisiner. Sans se préoccuper du qu’en-dira-t-on et des effets de décorum, Michael fait son chemin. Ce qu’il aime à New York, c’est sa réinvention perpétuelle : « Vous allez en boîte-de-nuit, vous y retournez un an après et elle a changé de nom. » Une métamorphose à l’américaine qu’il pourrait bien appliquer à Big Apple. Après le food-truck et le fast-food, il ne compte pas s’arrêter. Michael est allé 27 fois aux USA, et il a le sang, les idées et les envies qui, comme son wifi, coulent à bon débit.

Big Apple, 22 Avenue de Tourville, Métro École Militaire (ligne 8). Tel 07 81 90 33 33. www.bigapplefoodtruck.com
© photos Noélie Viallet 

Le conseil de Paris New York TV : ne vous déplacez pas exprès, sauf si vous êtes un burger-man ou woman qui teste tout. Néanmoins si vous êtes dans le quartier et que vous voulez manger sur le pouce, c’est parfait, vous êtes sûr que c’est frais du matin. Big Apple Food Truck se trouve sur le passage des Invalides au Champ de Mars.

Tags

, , , , , , ,

Partager l'article

Commenter l'article