Bienvenue chez LITTLE FERNAND : la fabrique de hot-dog 100% frenchy !

Restaurant

Publié le 13 novembre 2012 par Noélie Viallet

0

Parmi les échoppes à hot-dog qui fleurissent sur le bitume, Paris New York TV tenait absolument à faire le point avec LITTLE FERNAND ! Little Fernand, enseigne petite soeur de la cantine à burgers Big Fernand, a ouvert ses portes en grande pompe le 8 octobre 2012. Un mois après, Gabin le responsable (photo ci-dessus) est toujours plein d’entrain. Chaque midi, les clients se pressent chez lui pour un chien-chaud Français en plein 9e arrondissement de Paris. « Dog » en Anglais, peut vouloir dire « saucisse » depuis la fin du XIXe siècle, date à laquelle ce long sandwich fourré d’une saucisse cuite est né. Aujourd’hui le hot-dog est le sandwich le plus consommé par les Américains :  20 milliards par an engloutis !  À NEW YORK dans la rue, il faut le confesser, le hot dog est assez sommaire. Un bout de pain, une sausage, une sauce et puis s’en va. Un snack to go, comme on grignoterait une petite chips. Alors pour s’adapter au mode de vie des Français, les fondateurs de Little Fernand, trio composé de Steeve Burggraf, Alexandre Auriac et Guillaume Pagliano ont décidé de faire du mini-sandwich un vrai repas copieux, et de le cuisiner “à la française” avec de la « Vache qui rit », du Tartare ou de la Fourme d’Ambert ! Un juste retour de boomerang puisqu’au départ, ce sont les migrants de la vieille Europe qui ont importé la saucisse de Francfort dans la Grosse Pomme, permettant la naissance de ce plat… Une façon également de gonfler l’offre produit, l’”upgrader” selon Gabin. Chez LITTLE Fernand, on voit GRAND. Une saucisse de 22 centimètres, vous rendez-vous compte. Il y en a 3 au choix, cuites chez un artisan charcutier à la marmite. On ne va pas rentrer dans les détails, mais le boyau est naturel- si votre grand-père vous demande, comme ça vous saurez. Nous avons goûté le dénommé « Bzzz » – yes, chaque hot-dog a un nom-onomatopée. Result ? Un pain quasi-brioche, une saucisse ferme, une moutarde cidre-miel qui se déguste comme du yaourt (concoctée par des un des derniers maîtres moutardiers de Gaule), c’était fondant et abeillement bon. Pour le dénommé « Meuh » vous jugerez ça « vachement bon » ! N’oubliez pas de réclamer du relish, ces gros cornichons cuits aux épices que l’on trouve dans beaucoup d’assiettes à NY. Clap clap spécial pour l’”écrin à hot dog” rouge, conçu spécialement comme un habitacle à hot-dog. Mais ce qu’on a surtout apprécié dans ce lieu –et qu’on a observé discrètement le jour où on était mêlé à la foule-, c’est la qualité de l’accueil. Ici, ça dépote. On se sert les coudes et on avale, dans la bonne humeur. Du snack pour palais pressé, exigeant et franchouillard qui prend des risques. Pour une pause lunch bureau ou un repas amical le soir, testez, vous verrez, aujourd’hui rien n’est plus tendance que le chien chaud !

Little Fernand, 45 rue du Faubourg Poissonnière, 75009 Paris. 01 42 46 06 27. Du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30. Retrouvez Little Fernand sur Facebook. Big Fernand sort son coffret « L’Atelier Burgers » : en plus des 30 recettes, on vous fournit une presse à steak hâché (sic!) et 2 bidons de sauce comme aux US, à remplir de ketchup et moutarde. 

 

 

Tags

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Partager l'article

Commenter l'article